Nous avons voulu vous apprendre quelques unes de nos farces préférées afin que vous fassiez vivre une journée mémorable à vos amis ou collègues !

Nous vous avons fait une sélection des blagues qui nous font le plus rire et que l’on détesterait que l’on nous fasse.

.

1) L’écran à l’envers

Ctrl + alt + flèche (n’importe laquelle). Avec cette combinaison, l’écran se retrouve dans n’importe quel sens. Une fois que vous vous êtes bien fendus la poire, il suffit de refaire la combinaison avec la flèche inverse pour le remettre en place.

.


2) L’écran qui ne marche pas

Faites un imprimer écran de son bureau, masquez les icônes de son ordinateur puis placez la capture d’écran en tant que fond d’écran et le tour est joué ! Cela donnera l’illusion d’un bureau et vous verrez votre collègue essayer de cliquer désespérément sur les icônes inexistantes.


.


3) Simuler un écran bleu

Dans le même genre, vous pouvez également faire disparaître les icônes et remplacer par un fond d’écran bleu. Celui qui fait peur à tout le monde, écrit en anglais et qui signifie bien souvent la mort de l’ordinateur.

L’écran bleu de la mort, nous il nous fait vraiment peur !


.

4) Changer la langue du clavier

Pour passer du azerty au qwerty par exemple. Pas moyen d’écrire quoi que ce soit, même pas une recherche Google pour trouver une solution ! Il s’agit du raccourci sur Windows Alt + Maj.


.

5) Augmenter (ou diminuer) la vitesse de la souris :

Allez dans les propriétés de la souris puis « options du pointeur » et ralentissez le ou au contraire augmentez le. Si votre ami est un peu nerveux, cela risque d’être assez drôle !


.

6) Mettre des stickers sur le clavier

Customisez le clavier de votre collègue en Pokémon ou Hello Kitty avant qu’il ne revienne de vacances… En espérant que le patron passera par là !


.

7) Le meilleur pour la fin !

Enlevez toutes les touches et laissez uniquement un mot de signature comme « courage ». Sinon replacez toutes les touches dans tous les sens et laissez simplement le « azerty » du début.


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments